KEREN BENBENISTY
> cv (PDF)
 
HEADLINES
Headlines Keren Benbenisty
Projet en cours, texte gravé - encre noir sur une plaque en laiton, pièce unique

> liste de headlines disponibles (PDF)
 

Depuis 2008 Keren Benbenisty a créé une collection de titres provenant d’articles publiés tous les jours dans le quotidien The International Herald Tribune. Ce journal, imprimé massivement et dont le site internet est fréquemment mis à jour est devenu un des outils majeurs de l’information dans le monde globalisé.

Les articles qui présentent les divers évènements changent tous les jours. Pourtant ils laissent leurs traces dans notre présent et influencent notre futur. Malgré leur aspect éphémère, leur contenu a un impact eternel, renforçant la relation entre le passé, le présent et le futur. Une phrase du titre gravée sur une plaque métallique (rassemblant à celles utilisées pour indiquer les adresses de professionnels dans des lieux publics) « immortalise » le titre de l’article et le transforme en objet commercial.
La plupart des titres choisis se distinguent par un langage poétique, presque sentimental. Cet emploi du langage émotionnel dans notre culture capitaliste (dans la publicité, les livres pseudo-psychologiques, émissions télé etc. ) rend intimes les sujets publics. Un message politique devient personnel, facile à digérer, séduisant, créant l’effet de la solidarité et poussant à l’identification. La signification des titres reste mystérieuse parce qu’elle est sortie de son contexte d’origine. Le glissement entre le sens du titre et le contenu de l’article ouvre la porte à une libre interprétation. Cette transformation d’un évènement public, universel, connu aux quatre coins du monde en « micro–message » est possible
 
FOREVER YOUNG
Sans titre, 2008, dessin, empreintes digitales de l’artiste sur 3 panneaux medium, 375 x 244 x 1 cm, ph. Rémy Lidereau
Sans titre (OVER), 2008, inox, 148 x 135 x 0,6 cm, ph. Rémy Lidereau
 
Keren Benbenisty, diplômée en 2004 de l’Ensba avec félicitations du jury, s’adonne aussi bien à la sculpture qu’au dessin et à la vidéo en utilisant souvent des matériaux éphémères et des liquides tels que l'encre ou le pétrole. Sa démarche tient de la permutation et du télescopage et explore les processus de transformation et de disparition. Ainsi, ses œuvres évoquent la dualité, la rencontre, « l’amour impossible », l’espace entredeux aussi bien symbolique que physique.
Pour cette exposition, Keren Benbenisty fait appel à des motifs culturels génériques et globaux. Elle réinterprète ainsi l’icône de la vague de Hokusai, estampe mythique de la collection de Monet, qu’elle reproduit à une échelle post pop en remplaçant l’encre de la gravure par ses propres empreintes digitales.Sa sculpture Over reprend l’œuvre célèbre de Robert Indiana, qu’elle détourne en symbole de la fin des utopies dans une époque de doutes et de désenchantements.